MutRé Protection

MISSION

la réassurance des mutuelles

MutRé Protection

Un ensemble de solutions
de réassurances et de services

destiné aux mutuelles

et aux assureurs
de l’économie sociale.

MutRé Protection

En France

1er réassureur en santé

2e en réassurance de personnes

334 M€ de chiffre d’affaires.

25 juillet 2016, l’agence de notation Fitch Ratings a confirmé aujourd’hui la note de solidité financière « A - » avec une perspective stable de MutRé SA.
MutRé Actu - S. Rezig - G. Kanter - bd

Soumia REZIG

Gilles KANTER

rejoignent MutRé

pour compléter
l’équipe de souscription

MutRé Actu - Séminaires 06 avril 2016

Le 6 avril 2016

MutRé organisait un séminaire de réflexion stratégique

consacré à la prise en compte des actifs immatériels
dans la valeur d’une mutuelle.

Chiffres clés

334 M€ de chiffre d’affaires
131 M€ de capitaux propres
257 % de marge de solvabilité
Note de solidité financière : A-

Nos services

Création tarification nouveaux produits
Tarification contrats collectifs
Expertise risques spéciaux
Analyse de risques

1er réassureur Santé

52 organismes clients
de tous les secteurs de la mutualité
et de l’économie sociale.

Le rapport annuel 2015 de MutRé SA est disponible en téléchargement.

Les 17e Rencontres MutRé se dérouleront à La Cité de Nantes les 14 et 15 novembre 2016.

Au programme de la soirée de gala, une visite de la Galerie des Machines suivi d’un diner sur le Nantillus, véritable petit paquebot amarré à quai sur l’île de Nantes.

Dernières actualités

MutRé Actu - S. Rezig - G. Kanter

Revue de Presse

Réassurance vie : de nouvelles demandes de couverture de risques longs
Le marché de la réassurance vie observe une hausse de la demande pour certains risques longs, tout comme pour les risques de pandémie et d’actes terroristes. Lire la suite

ANI : les perspectives des surcomplémentaires se précisent.
La nouvelle édition de l’étude annuelle sur la santé du cabinet Deloitte, réalisée par l’Ifop, donne des indications sur le potentiel des couvertures dites surcomplémentaires. À lire dans L’Argus de l’assurance du 26 mai 2016.